Dans quelles conditions faire appel à l’intérim ?

Faire appel à l’intérim, oui. Mais pas dans n’importe quelles conditions.

Les missions d’intérim sont bien évidemment encadrées par la loi. La durée maximum d’une mission est de 18 mois, voire de 9 mois dans certains cas, comme lorsqu’elle est motivée par le délai avant qu’une personne embauchée en CDI puisse intégrer son poste.
Inversement, elle peut être prolongée jusqu’à 24 mois, par exemple dans le cas d’une commande exceptionnelle. C’est également possible dans le cas du départ d’un salarié dont le poste va être supprimé.

Sachez également que la date de fin de mission peut être modifiée en l’avançant (de 10 jours au plus) ou en la retardant. Dans certains cas, comme l’attente du retour d’un salarié, la fin de mission peut être indéfinie. 

Une mission peut être reconduite dans le respect de la durée maximum sous réserve que le cas ait été prévu dans le contrat ou avec l’accord de l’intérimaire. Attention de bien estimer la durée de la mission. En effet, au cas où vous souhaiteriez la reconduire avec le même intérimaire, il vous faudrait patienter un tiers du nombre de jours de la mission lorsqu’elle a duré au moins 14 jours, ou la moitié sinon.
Ce délai ne s’applique pas lorsqu’elle concernait le remplacement du dirigeant ou d’un salarié qui prolonge son arrêt de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *