Intérim : pour quoi faire ?

Une entreprise ne peut pas recourir à l’intérim pour accomplir n’importe quelle tâche. Les situations où l’emploi d’un intérimaire est autorisé sont clairement définies :

  • En cas d’absence temporaire du dirigeant ou d’un salarié pour congés ou arrêt maladie.
  • En attendant qu’une personne embauchée en CDI puisse occuper son poste.
  • En cas de besoin temporaire d’augmentation de l’effectif pour répondre à un accroissement de l’activité.
  • Pour la réalisation de tâches exceptionnelles en dehors de l’activité normale de l’entreprise.
  • Pour des travaux saisonniers (tourisme, restauration, agriculture, etc).

Mais, attention, même dans ces cas, vous devez savoir qu’il existe des interdictions à l’emploi d’un intérimaire :

  • Remplacement de salariés grévistes.
  • Travaux dangereux.
  • Pendant les 6 mois qui suivent un licenciement économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *